L'Art à Moi Shop : Bijoux de fantaisie en pâte polymère

L'Art à Moi ma vie en couleurs

Tutoriel : Je fais tout craquer !!


Toujours complètement allumée dès que je travaille avec les encres et les craquelures en polymère, je chasse sur le net tous les tutoriels y faisant référence. Je prend des notes, examine à la loupe les réalisations des copinautes... Là ça y est, je me lâche !!

Mon tuto d'aujourd'hui est donc une combine de tout ce que j'ai pu chiner. Je n'ai rien inventé.Merci au passage à Pinklily, une bidouilleuse expérimentale de choc, à la reine Mme Hélène Jean Claude, ses matières incroyables, et ses tutoriels de oufs, à Joe Patouille, mais aussi à Bellou pour ses recherches récentes et ses si jolis montages ... et toutes les autres folles de la patouille comme moi qui m'inspirent tous les jours. Bon c'est parti.

Pour les débutantes, je préviens, à chaque création il y a la surprise et l'aléatoire qui viennent se mêler à notre désir de bien faire, alors accueillons les pour en faire nos alliés, on ne maîtrise pas tout et c'est tant mieux.

  • Préparer une plaque de pâte beurk, cran le + large de la machine à pâte, recouvrir d'une autre plaque de blanc cran moyen (3)

  • Couvrir d'une feuille de métal (au choix argent, cuivre ou doré).

On peut passer un tour à la machine à pâte (cran large) ou au rouleau, le but étant dans un premier temps d'avoir des craquelures fines.

  • Sortez vos encres à alcool (Pinata pour moi) et défoulez vous avec les couleurs que vous aurez légèrement diluées à l'alcool. Pour ce tutoriel j'ai décidé de jouer avec l'argenté et les bleus, mais il y a toujours un peu de la couleur complémentaire chez moi c'est à dire ici du jaune et orange dilués ... Laissez bien sécher.

  • Pendant ce temps étaler une plaque de translucide fin (map 6 ou 7 si possible) et recouvrir ensuite la 1ère plaque. Ce n'est pas évident de la faire adhérer à cause des encres, donc poser doucement, recouvrir d'un morceau de papier cuisson et aplatir avec un galet (merci Caroline pour le truc) ou avec une vielle carte de crédit ou autre.

  • Dégainer votre head gun et tuez la pâte ... heu non, passer le au dessus de votre plaque (pas trop près) tout en l'agitant dans tous les sens, pour sécher en surface la pâte translucide. Il faut que la plaque soit matte mais pas du carton hein!!

Allez vous faire un café ou un jus, vous l'avez bien mérité.

  • Passer tout ça dans la machine à pâte au cran le + large et ensuite au suivant (en tournant la plaque d'un quart de tour ... ou pas), etc, ... jusqu'à ce que les craquelures vous plaisent.

Un petit coup de galet ou de rouleau toujours sous papier cuisson mais en douceur, juste pour l'adhérence des craquelures. Il y a des petits morceaux qui se sont décollés, surprise n°1 (grrrr!)

  • Non, nous n'avons pas encore fini de martyriser cette pauvre plaque. Comme elle s'est peut-être un peu trop affinée avec toutes les manipulations, par sécurité on peut maintenant la poser sur une autre plaque de pâte beurk (cran moyen) pour la renforcer.

  • Retour à l'encre mais bien foncée cette fois (mélange de bleu et violet ici)

  • On re-laisse bien sécher, pour que l'encre marque bien les grosses craquelures.

  • On essuie ensuite légèrement à l'essuie-tout imbibé d'alcool.

On remarque que une partie de l'encre foncée est passé sous la plaque, surprise n°2 (re-grrrr ...)

  • Il nous reste à découper la (les) forme(s) de notre choix. Ici j'ai prévu de recouvrir un miroir de sac

  • Non, ce n'est pas encore fini, j'ai retiré la forme de son support et l'ai enduite de peinture acrylique métallisée bleue (peinture Lumière magique).

  • Cette fois, c'est bon, nous pouvons passer au four, à 30 minutes à 110°

  • Il reste le ponçage, le lustrage .... Soyez délicats de ne pas poncer trop profond.

Tadam !!

Ici on voit que les bouts décollés ont fait réapparaître le blanc du dessous mais ça ajoute de la clarté finalement.

Bon, je ne m'en suis pas trop mal tirée avec ce tutoriel non?

A vous, et n'hésitez pas à faire vos commentaires.

Hélène

133 vues